Le chêne

“Le chêne”, une ode à la forêt

Le nouveau film de Michel Seydoux et de Laurent Charbonnier vous propose une expérience inédite en vous ouvrant les portes d’une maison pas comme les autres… Une plongée dans un monde à plusieurs étages, au creux d’un magnifique chêne et de la vie de ses habitants, où les péripéties s’enchaînent au fil des saisons.

Dans la salle obscure, le bruit du vent souffle dans les feuilles. Des branches craquent… Dès les premiers instants, les émotions et les sens s’éveillent. La projection du film « Le chêne » commence. Sélectionné à la Berlinale, ce long métrage de Michel Seydoux et de Laurent Charbonnier est une invitation à la fois épique et poétique, au cœur de l’intimité d’un chêne de 210 ans.

Les images, tournées quelque part dans le Loir-et-Cher, sont d’une beauté saisissante. Sous nos yeux, une année de vie défile avec ses tempêtes, douces et petites, ses germinations, ses jeux et ses amours. La beauté du film se dévoile dans le portrait de son héros et de ses habitants multiples, certains visibles et d’autres invisibles à l’œil nu.

SITE ONF

Le dossier pédagogique

Programmation 2021/2022

Psychose

Un film d’Alfred Hitchcock
Fiction / États-Unis / 1960 / 1h49 – VOSTFR
Interprétation : Anthony Perkins, Janet Leigh, Vera Miles, John Gavin
Interdit aux -12 ans

Marion Crane est secrétaire dans une agence immobilière et amoureuse de Sam Loomis, un homme divorcé et endetté. Elle vole 40.000 dollars confiés par son patron et s’enfuit en direction de Fairvale rejoindre Sam. Mais elle se perd en routeet stoppe sa voiture devant le motel Bates, tenu par Norman qui vit seul avec sa mère malade. Ce sera sa dernière étape connue. Le détective privé Arbogast, Lila Crane la soeur de Marion, et Sam, se mettent tous trois à sa recherche. Pourquoi et comment Marion a-t-elle disparu ?

« Un des meilleurs films d’Hitchcock, au carrefour du film noir et du cinéma fantastique, synthétisant aussi bien son expérience américaine qu’anglaise muette et parlante, et aussi celui qui inaugure en beauté la dernière
période de sa filmographie. » 
Francis Moury, Écran Large

Le DVD avec les droits de prêt et de diffusion est disponible auprès de Zéro de conduite (Réf. UNI)

>> fiche élève
>> livret enseignant
>> ressources pédagogiques

C’était pas du Bourgogne

Un film de Mathias de Panafieu
Animation / France / 2020 / 7min – FR

« Entre deux coups de téléphone, mon grand-père nous raconte quelques souvenirs de la guerre, quand il avait vingt ans. » Mathias de Panafieu, réalisateur

>> site pédagogique

Josep

Un film d’Aurel
Animation / France / 2020 / 1h11 – FR / VOSTFR
Interprétation : Avec les voix de Sergi Lopez, David Marsais, Silvia Pérez Cruz

Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est dessinateur. De Barcelone à New York, l’histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste et artiste d’exception.

« Grâce à ce film, je souhaite interroger la notion d’engagement, de résistance, de témoignage et bien entendu de déracinement. Le résistant est celui qui s’oppose physiquement à l’insupportable, quitte à le payer de sa vie. Le journaliste est celui qui observe et doit préserver sa vie pour pouvoir témoigner. Bartolí a été les deux. Il a pris le crayon quand les armes étaient devenues vaines. Mes grands-pères avaient choisi de prendre les
armes quand il le fallait. Moi j’ai le crayon pour raconter ce qui pourrait aller mieux. » 
Note d’intention d’Aurel sur Josep

Le DVD avec les droits de prêt et de diffusion est disponible à l’ADAV (Réf. 265431)

>> fiche élève
>> livret enseignant
>> vidéo de présentation
>> site pédagogique

Rafiki

Un film de Wanuri Kahiu
Fiction / Kenya, Afrique du Sud, France / 2018 / 1h22 – VOSTFR
Interprétation : Samantha Mugatsia, Sheila Munyiva, Jimmi Ga

À Nairobi, Kena et Ziki mènent deux vies de jeunes lycéennes bien différentes, mais cherchent chacune à leur façon à poursuivre leurs rêves. Leurs chemins se croisent en pleine campagne électorale au cours de laquelle s’affrontent leurs pères respectifs. Attirées l’une vers l’autre dans une société kényane conservatrice, les deux jeunes femmes vont être contraintes de choisir entre amour et sécurité…

« Sous le thème de l’amour secret, traité avec beaucoup de pudeur, se dessine une œuvre sur les rapports de classe, la difficulté de sortir du rôle assigné par la société et l’inégalité des chances. Les deux jeunes filles représentent deux pôles de la société, l’une est issue d’une famille plus populaire, aux parents divorcés, tandis que l’autre vient d’une famille plus aisée. Pourtant teinté de mélancolie, Rafiki affiche une foi dans la nécessité de se libérer des carcans imposés par les autres. » Thomas Roland, Culturopoing

Le DVD avec les droits de prêt et de diffusion est disponible à l’ADAV (Réf. 251314)

>> dossier pédagogique par Canopée
>> dossier pédagogique par Zéro de conduite
>> kit Passeurs d’images contre les lgbtphobies

LES SALLES PARTENAIRES

VEO Castelnaudary

  • @ :      denys.clabaut@veocinemas.fr
  • ‘ :     Denys Clabaut : 07 82 95 41 92

CGR Le Colisée Carcassonne

  • @ :      cgrcolisee.carcassonne@cgrcinemas.fr
  • ‘ :     Castres Maïtée : 06 83 48 90 22 / Cinéma Colisée : 09 71 16 39 78

Théâtre + Cinéma Narbonne

  • @ :      j.roux@theatrecinema-narbonne.com
  • :     Julie Roux : 06 43 01 83 05

Ciném’Aude

  • @ :      cinelaude@free.fr
  • :     Bureau : 04 68 32 95 39

Cinéma les Corbières

  • @ :      cinemacorbieres@aol.com
  •  :        Bureau : 04 68 48 81 81

Clap Ciné

  • @ :      thibaut.dasilva@gmail.com
  •  :        Bureau : 04 68 08 57 08

La traversée

DURÉE  1H22 / France
À PARTIR DE 12 ANS

SYNOPSIS          

Un village pillé, une famille en fuite et deux enfants perdus sur les routes de l’exil…
Kyona et Adriel tentent d’échapper à ceux qui les traquent pour rejoindre un pays au régime plus clément. Au cours d’un voyage initiatique qui les mènera de l’enfance à l’adolescence, ils traverseront de multiples épreuves, à la fois fantastiques et bien réelles pour atteindre leur destination.

Donne-moi des ailes

 Réalisé par Nicolas Vanier

2019 / France / 1h53 / dès 6 ans

Synopsis :

Christian, scientifique visionnaire, étudie les oies sauvages. Pour son fils, adolescent obnubilé par les jeux vidéo, l’idée de passer des vacances avec son père en pleine nature est un cauchemar. Pourtant, père et fils vont se rapprocher autour d’un projet fou : sauver une espèce en voie de disparition, grâce à l’ULM de Christian ! Commence alors un incroyable et périlleux voyage…

Marche avec les loups

De JEAN-MICHEL BERTRAND

DURÉE  1H28 / France
À PARTIR DE 8 ANS

SYNOPSIS          

Après avoir disparu pendant près de 80 ans et malgré les obstacles, les loups sont en train de retrouver leurs anciens territoires. Ce film raconte le grand mystère de la dispersion des loups: comment les jeunes loups quittent le territoire qui les a vus naître, et la façon dont ces aventuriers partent à la conquête de nouveaux territoires.       

Deux années durant, Jean-Michel Bertrand a mené une véritable enquête pour tenter de comprendre le fonctionnement complexe et erratique de ces jeunes loups, leurs rencontres avec leurs semblables et les opportunités de se mettre en couple. Dans le sillage des loups nomades, le film nous raconte comment ceux-ci doivent traverser des territoires hostiles déjà occupés par leurs semblables et dans lesquels ils ne sont pas les bienvenus, ou d’autres, plus nombreux, colonisés par les humains.          

Heureusement, subsistent des territoires sauvages connus seuls de ces aventuriers…    Après « La Vallée des Loups » sorti en 2017 et qui a enregistré plus de 200.000 entrées, « Marche avec Les Loups » poursuit l’aventure de Jean-Michel Bertrand avec la nature.

« J’écris sur l’image »

Concours d’écriture oui… mais de critique

 Organisé dans le cadre des actions d’éducation à l’image mises en œuvre par le Festival CINEMA D’AUTOMNE, « J’écris sur l’image » est un concours de critique cinématographique pour les collégiens et les lycéens. À partir de la découverte d’un film, il offre aux élèves la possibilité d’explorer quelques pistes de réflexion sur l’image et permet de travailler sur une expression écrite singulière : la critique d’une œuvre

Terra Willy

d’Éric Tosti, avec la participation de David Alaux et de Jean-François Tosti

France, 2019, à partir de 4 ans

SYNOPSIS :

Suite à la destruction de leur vaisseau, le jeune Willy est séparé de ses parents avec lesquels il voyageait dans l’espace. Sa capsule de secours atterrit sur une planète sauvage et inexplorée. Avec l’aide de Buck, un robot de survie, il va devoir tenir jusqu’à l’arrivée d’une mission de sauvetage. En attendant, Willy, Buck et Flash, une créature extra-terrestre avec laquelle ils se sont liés d’amitié, partent à la découverte de la planète, de sa faune, sa flore… mais aussi de ses dangers.

Festival Cinéma d’Automne 2021

Programmation et actions en direction des publics scolaire

Du 13 au 17 Octobre 2021

Pour l’équipe de l’association « Cinéma d’Automne et divers », Le festival cinéma d’Automne c’est l’occasion de proposer la découverte de films en lien avec notre Région, histoire de réaliser que l’émerveillement est aussi dans la lumière, les paysages, les hommes et le femmes d’ici! Histoire à nouveau d’être curieux et de s’étonner ensemble… Tout prés de chez nous!

Découvrez la programmation:

Concours J’écris sur l’image

Marche avec les loups

Terra Willy

Donne-moi des ailes

La traversée

Le petit baigneur

Affiche

Ce film réalisé par Robert Dhéry en 1967 avec Louis de Funès, Michel Galabru et bien d’autres acteurs a été tourné en partie dans l’Aude :  A Azille, au pont de la Cesse à Mirepeisset, Sallèles d’Aude et aux cabanes de Fleury d’Aude.

Lors de l’inauguration et de la bénédiction de la vedette rapide L’Increvable, fierté des chantiers Fourchaume, la coque de celle-ci est transpercée par la traditionnelle bouteille de champagne. Hors de lui, le directeur Louis-Philippe Fourchaume (Louis de Funès), renvoie sur le champ le concepteur du bateau, André Castagnier (Robert Dhéry), avant même que celui-ci ait eu le temps d’apprendre à son patron qu’une autre de ses créations, un petit voilier à la coque révolutionnaire baptisé Petit Baigneur, vient de remporter en Italie les « Régates de Sanremo » et l’« Oscar de la Voile »… Oups !

Témoignage :« Le plus étonnant pour les habitants des Cabanes, c’était les faux décors, les coups de peinture donnés ici et là pour les besoins du film, cette transformation de leur lieu de vie quotidienne », se remémore Roger-Marc Barbier, qui avait 9 ans l’année du tournage. « J’étais malade et de ma maison, je suivais le tournage qui se déroulait en face de chez moi ».

Aujourd’hui, il tient un restaurant, « Lou Cabanaïre », sur place. Les clients évoquent évidemment le film : « D’autant qu’il repasse deux ou trois fois par an à la télé ! On discute, quelquefois, je leur passe un extrait du DVD ». Fourchaume et Castagné n’ont pas fini de faire parler des Cabanes : « Le globe, ce système de pêche, a disparu depuis. Mais le souvenir du film, lui, demeure » (Independant 12 mai 2014)

A consulter pour voir et savoir d’avantage! : http://musiqueetpatrimoinedecarcassonne.blogspirit.com/archive/2015/04/30/le-petit-baigneur-avec-louis-de-funes-a-ete-tourne-dans-l-a.html

https://www.lindependant.fr/2014/05/12/louis-de-funes-aurait-100-ans-et-le-petit-baigneur-est-eternel,1882152.php